Comme chaque année, l’Aventure met en place différentes actions culturelles sur son territoire et au-delà. Nous vous proposons de suivre leurs avancées :

Projet ANRU 

2113165502_1176435-la-lionder-516853ad-1
image-24

Valeurs de la République

image-25

Mille Vies 

Site internet Mille Vies
image-26

Paroles de Jeunes

D’autres communes de la région sollicitent le savoir faire de l’Aventure qui tente de répondre à cette demande au mieux des disponibilités des artistes associés.

Quelques exemples d’actions menées à Hem et dans d’autres communes :

2014 – La peau du monde – Hem (projet financé dans le cadre des pratiques langagières)

Acte 2 – Hem

L’alphabet du 8 – Auchy-les-mines

Les jeux du 8 – Auchy-les-mines

L’Aventure ne cesse d’entretenir ses liens – et d’en créer de nouveaux – avec les populations du quartier dans lequel elle est implantée (et alentours). Elle a la spécificité – reconnue aux yeux du réseau culturel régional de tenter d’inventer d’autres rapports entre expression artistique et vie de la cité, entre amateurs et professionnels, entre artistes et populations écartées des arts et ainsi de développer à travers l’art, les liens, la mixité, l’échange entre cultures, communautés, conditions sociales et générations différentes.

L’Aventure a toujours relié la création, à la sensibilisation et à la mobilisation des publics. Elle tente là où elle est implantée ou partenaire d’une manière ou d’une autre de :

– Réassocier « théâtre » et « populaire »  dans une dynamique créative ;

– Mener sur place une expérience de création et de rencontre :

→ avec la population locale et environnante

→ avec l’aide d’autres compagnies, artistes, auteurs et créateurs ;

– Bousculer les rapports entre expression artistique et vie de la cité, entre artistes et populations écartées des arts à Hem et ailleurs et ainsi :

→ créer des liens

→ sabrer les préjugés des uns et des autres

→ favoriser l’expression artistique des artistes comme des non- artistes

→ mettre l’art à toutes les sauces, l’art dans le quotidien

→ rendre le quotidien artistique, l’ordinaire extraordinaire

→ mettre les familles populaires sur la scène : au moins dans ses propos et préoccupations, si ce n’est physiquement ;

– Apporter aux populations concernées divertissement, convivialité et réflexion ;

– Donner aux artistes invités des conditions correctes pour leur création ainsi que les moyens de rencontrer un public différent et de l’entendre ;

– Activer le débat citoyen, la rencontre et l’échange entre les personnes isolées, différentes ;

– Amener aux créateurs de spectacles vivants un autre public, d’autres exigences ;

– Susciter dans le théâtre – auteurs, acteurs, metteurs en scène – un mouvement d’écoute des préoccupations et modes d’expression des « milieux » populaires ;

– Valoriser le théâtre dans les quartiers (où le théâtre signifie « élite » et « ennui ») ;

– Entraîner des vocations pour la scène auprès d’une population quasi non représentée dans les écoles d’interprètes mais aussi dans le théâtre amateur.