En ce moment





SAISON 2020/2021

Le site internet est désormais aux couleurs de notre nouvelle saison. Spectacles et rencontres artistiques vous attendent !

DÉCOUVREZ-LA ICI





BILLETTERIE EN LIGNE

Dès le 1er septembre à 12h, vous pourrez acheter vos billets pour les représentations de la saison 2020/2021.

ACCÉDER À LA BILLETTERIE





BÉNÉVOLAT

Le fonctionnement du Théâtre de l’Aventure repose en grande partie sur la participation active de nos chers bénévoles. Plus que jamais, nous avons besoin de vous !

EN SAVOIR PLUS





MOIS DE MARS


Les spectacles du mois de mars sont annulés. Pour vous consoler, venez voir la plaquette !

EN SAVOIR PLUS

Editorial

Des nouvelles du superflu,

C’est quoi le programme d’un théâtre aujourd’hui, sinon un pari un peu fou ? En ce début d’année, il est difficile de prévoir à quelle sauce va nous croquer 2021. Alors, nous allons tenter de faire théâtre et société avec beaucoup de méthode Coué. Si, si, t’inquiète, ça va bien se passer.

Si partout dans le monde, l’espoir fait vivre, ici d’habitude ce sont les gens qui font vibrer les murs de leurs rires et de leurs cris. Nous ne nous sommes pas vus depuis octobre et on vous le dit sans triche, vous nous manquez quand même un peu. L’Aventure est un endroit qui depuis toujours vibre de vies. Mais en ce moment, il faut l’avouer, c’est assez calme. Heureusement que les ateliers enfants reprennent doucement.

Heureusement aussi que Christiane, notre costumière légendaire, va et vient, entretient et prépare les costumes des créations à venir de nos amateurs. Heureusement que Patrick vient faire le point sur l’administration avec Céline qui tient la barre vaillamment de notre navire somnambule. Heureusement qu’avec notre directrice infatigable, on continue à inventer la suite de la compagnie, à coups de beaucoup de « présentiel » et d’un peu de télé-travail. Fanny ne lâche pas les petits du regard et entretient le lien avec les habitants. La diffusion de nos créations est un vrai casse-tête mais Naïke démêle l’écheveau, patiemment. Parce que faire et défaire et reporter sans cesse, c’est éreintant.

Heureusement aussi que les compagnies viennent toujours en résidence répéter leurs spectacles, pour préparer l’après et que Rachid est là pour l’accueil technique. La vie continue, oui mais comme une course au ralenti, au milieu d’un hiver imprévisible. En attendant, on hiberne en planifiant avec impatience nos bourgeons d’évènements pour le dégel qu’on espère ardemment.

Nous sommes devenus des surfeurs de vagues un peu bizarres, des aspirants du monde d’après qui construisent sur du sable avec leurs semelles de vent. On se joue de la houle des évènements, de giboulées virales et de pluies soudaines d’annonces du gouvernement.

Il faut vous dire que, quand les théâtres sont ouverts en Espagne et les musées en Belgique, c’est difficile de comprendre pourquoi ici, nous sommes fermés au public.

Parce qu’il ne faut pas perdre le convivial, m’avait prévenu justement Christiane en début de saison. Oui, le convivial, ce moment éphémère à vivre ensemble, c’est l’essentiel, finalement. Si le pouvoir, ce mal nécessaire, nous a un peu vite considéré comme superflus, votre absence nous fait ressentir comme jamais notre besoin vital de cet instant assez magique, de cette rencontre entre artistes et publics, habitués et inconnus.

Ya pu de saison, mon bon ami, ni même de programmation solide. On verra bien où soufflera le vent, en espérant le redoux. Mais dès que viendra le dégel de notre déconfinement, venez, nous serons là, les joues rosissantes, le sourire aux lèvres et le cœur battant. Les portes de l’Aventure seront ouvertes et en grand.

Pierre Boudeulle